2020-06-28

Une belle journée de vélo pour ce dimanche !
Le trajet est roulant et je me sens en pleine forme en quittant Viviers un peu après 7 heures.
Un jeune couple qui était arrivé la veille en provenance de Grenoble et qui se rend à Saint-Raphaël en passant par Avignon, se lève à peine quand je quitte le camping. Ils n’auront pas trop de mal à me rattraper car ils roulent comme des warriors (comme ils le disent eux-mêmes).

Une petite photo du vieux pont qui ne doit pas dater d’hier :

En fait le pont a été construit au IIème et IIIème siècle par les Romains sur la rivière Escoutay.

La ville elle-même est un ancien évêché et domine le Rhône et l’Escoutay :

L’ancien palais épiscopal est devenu la Mairie de Viviers… bonjour M. le Maire !

Je file à bonne allure sur les bords du Rhône. La via Rhôna est souvent une via ferrata car elle longe aussi souvent une voie ferrée que les berges du Rhône.
Mais je m’arrête quand même à côté de la stèle qui rappelle la mémoire d’un as de la grande guerre, Adrien Gonnet, qui est mort dans l’incendie de son yacht lors d’une croisière en septembre 1937 (ça lui a peut-être évité de reprendre du service deux ans plus tard).

Aucune information sur cet Adrien Gonnet, as de la Grande Guerre (?)… je vais laisser le soin à mon historien préféré, j’ai nommé Francis Babé, de retrouver le curriculum du citoyen Gonnet.

Le trajet se poursuit gentiment et je tente des variantes caillouteuses qui mettent le vélo et son cycliste à rude épreuve :

Quand je rejoins ensuite une piste cyclable aux dimensions impressionnantes et au revêtement impeccable, le contraste est saisissant…

Ici on frôle le sublime en matière de piste cyclable !

Néanmoins je suis irrésistiblement attiré par les pistes caillouteuses (mes initiales, SM, expliquent peut-être ce penchant…?) qui ont l’avantage de donner l’occasion de jolis points de vue, comme celle du château de l’Hers :

Ou encore sur les méandres et petites îles du Rhône au nord d’Avignon (à la hauteur de Châteauneuf-du-Pape)

l’approche de l’île de la Barthelasse (où, sauf erreur, la famille Obama a passé des vacances l’an dernier où il y a deux ans)

Mon objectif est d’arriver à Avignon par l’île de la Barthelasse…
Ne me demandez pas pourquoi, c’est comme ça, un point c’est tout.
Quand on est sur la rive gauche du Rhône, il y a un seul endroit de passage possible : le barrage de Sauveterre

Pour y accéder un petit détour par une zone totalement préservée, sur l’île d’Oiselet qui porte mal son nom car je n’y croise même pas un chat en train de chasser… il n’y a vraiment personne dans ce bout du monde :

Mais la raison en est simple : c’est un cul-de-sac… le barrage-centrale de Sauveterre est une usine de production hydroélectrique et une fois sur deux ce sont des endroits fermés…

Tout est bouclé, sous vidéosurveillance et même une souris ne pourrait pas traverser le pont qui mêne à la Barthelasse pourtant à moins de 100 mètres de distance…

Donc demi-tour à droite, droite ! Et on retraverse l’île de l’Oiselet qui aboutit sur un petit passage à gué qu’il faut franchir en roulant sur le vélo :

Ça a rafraîchit les pieds et ça mouille les sacoches !

J’en profite pour remplir mes bidons avec un peu d’eau du Rhône (on verra bien si ça rend malade) car il est maintenant plus de midi et il fait chaud et soif !

Fin de cette première partie de l’étape du jour, après un peu plus de 90 kilomètres pour rejoindre la gare SNCF d’Avignon, car je vais faire un saut de puce (une grosse puce) en train, d’Avignon à Cannes, afin d’être ce soir à la maison auprès d’Anne après plus de 3 mois d’absence… 18 Mars 28 Juin ! Il me tarde quand même de rentrer 🤗 même si ces trois mois ont passé vite et si le retour à Magagnosc marque une nouvelle mise en sommeil de ce blog… en attendant de nouveaux voyages ou de nouvelles aventures !

Le trajet Viviers – Avignon

15 réflexions sur « 2020-06-28 »

  1. Toujours passionnant ce blog…Tu as un réel talent d’écrivain…Bon retour donc chez toi et grosses bises à Anne et à toi.

    J'aime

  2. Bravo pour ce nouvel exploit, j’espère que tu as bien profité de tes retrouvailles avec Anne et de ton retour à la maison . Je t’embrasse.
    Dis moi route caillouteuse et SM…?

    J'aime

  3. Désolé, mon Steph’Anne: sur Internet, on trouve quelques « Adrien Bonnet », mais aucun qui corresponde à ta stèle. Ils sont bien vivants et comme « As de la Grande Guerre », aucune trace. Sans doute une personnalité locale, dont le destin tragique a émus ses contemporains.
    Et toi, bien rentré? Home sweet home, après 3 mois! Bienvenue chez toi.

    J'aime

  4. Salut Stéphane ! J’étais dans ton coin ce week-end, en visite chez mes amis Anne-Laure et Renaud et leur adorable petit Antoine qui a 7 ans! Je suis dans le train du retour… Au vu de tes premiers messages de blog je te croyais encore loin au Nord… quelle bonne idée d’avoir ressuscité ce blog ! Je reviens dans le sud cet été, au moins pour un petit périple mare a mare en Corse, et peut-être ailleurs dans la région J’espère que tout va bien pour Anne et toi et qu’on aura l’occasion de se croiser bientôt Georges

    ________________________________

    J'aime

    1. Hello Georges ! Avec grand plaisir si tu es dans notre région 😊. Nous n’avons pas prévu de voyager cet été aussi tu as de bonnes chances de nous trouver quand tu repasseras.
      Bon retour à la capitale !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s