J -12 : Les aléas des visas…

Mauvaise nouvelle pour mon visa qui, d’après ce qu’on m’avait promis, devait me permettre de séjourner jusqu’à 180 jours en Russie…

En fait la durée du séjour ne peut dépasser 90 jours… pendant un laps de temps pouvant aller jusqu’à 180 jours.

Je peux donc sortir et revenir en Russie, le temps passé « à l’étranger » n’entamera pas mes 90 jours.

Mais au total je ne pourrai passer « que » 90 jours sur le territoire russe.

Et donc il va falloir modifier mes plans et peut-être faire comme mon prédécesseur Arnaud : prendre le train sur une partie du trajet pour que l’ensemble du voyage tienne sur 90 jours.

L’autre solution (pédaler plus vite) me semble irréaliste et au-delà de mes moyens physiques…

Et peut-être aussi faire le retour de Vladivostok en avion et pas dans le Transsibérien comme j’espérais pouvoir le faire (dérouler le film à l’envers en accéléré…).

Donc voilà un aléa que j’aurais pu anticiper si je m’étais mieux informé sur les visas longue-durée…

Sinon mon premier hôte WarmShowers (hébergement bénévole de cyclistes) est indisponible à la date convenu…

Allez hop ! Demain ça ira mieux 😃

Приключение начинается (L’aventure commence)

Merci de me tenir compagnie, grâce à ce blog, dans mon périple transsibérien.

Être bien accompagné dans un voyage le rend plus court. — Izaak Walton

Carte_générale

Les formalités administratives sont terminées, le vélo et son équipement annexe sont au point… reste le cycliste qui se pose bien sûr quelques questions sur sa forme, sur les conditions météo, sur la circulation et l’état des routes !

Départ de Nice le 8 Mai en fin d’après-midi pour une arrivée (tardive) à Moscou. Au programme à l’arrivée : la récupération du vélo, des bagages et direction un hôtel à proximité de l’aéroport de Sheremetyevo pour passer la première nuit.

Le 9 Mai (jour de la Victoire en Russie), Aéroexpress en direction de la gare de Biélorussie puis traversée de Moscou en faisant quelques emplettes (à commencer par la réactivation de ma carte de téléphone).

Ensuite « l’aventure commence » pour de vrai ! Un petit trajet de 9.279 km en 85 étapes (plus quelques jours de repos) pour arriver vers le 11 Août à Vladivostok.

Mais d’abord respect à Zéphirin (« Zef ») Jegard qui, en 2004 a rallié Brest (dans notre Armorique) à Vladivostok sur son vélo, soit 13 850 km en 70 jours environ. Respect aussi pour Arnaud Landié qui a fait le trajet de Moscou à Vladivostok en solitaire sur son VTT Décathlon Rockrider 7.1 et a témoigné de ce parcours dans son blog La piste cyclable transsibérienne

Enfin merci à Géraldine Dunbar, auteure du livre « Seule sur le Transsibérien » qui a été le déclencheur de ce projet après que je l’ai entendue à la radio raconter son voyage.